fbpx
Améliorer vos photos,  Pour commencer

5 Erreurs à ne plus commettre en photographie immobilière

Je vois passer énormément de photos d’annonces immobilières sur les différents réseaux sociaux. Vos photos.

Régulièrement, je réalise aussi des audits sur les photographies immobilières de professionnels. Pour les aider à progresser, j’analyse leur matériel, leur technique de prise de vue, leurs compétences ET leurs photos.

Je travaille souvent en post-production, sur des photos prises par des professionnels de l’immobilier qui souhaitent booster leurs photos grâce à la retouche.

Autant dire que je vois passer beaucoup de photos de biens !

Il m’arrive même d’en rêver la nuit…

Avec tout ça, j’ai pu remarquer quelques erreurs, quelques défauts, qui reviennent régulièrement sur les photos qui me passent devant les yeux.

Aussi, pour vous aider à améliorer vos photographies, je vous propose de voir ensemble les 5 erreurs les plus répandues que j’ai pu identifier.

Les 5 erreurs à ne plus commettre pour améliorer vos photos immobilières.

IL ÉTAIT UNE FOIS…

Au début de mon activité, je n’étais pas spécialisé en immobilier. Je venais du monde de l’informatique, et la photo n’était qu’une passion.

Je me suis formé, comme beaucoup, en regardant des vidéos et des tutoriels sur internet, et sur les sites généralistes parlant de photographie.

Emprunt de tout cela, je me suis alors confronté au monde de la photographie d’intérieur et d’architecture, par passion et envie.

Et là, j’ai vite été confronté aux contraintes particulières de ce domaine, et j’ai commis pas mal d’erreurs.

Petit à petit, il m’a fallu apprendre les spécificités de ce domaine, trouver des techniques et des astuces pour améliorer mes photos, et éviter de reproduire mes erreurs.

J’ai heureusement progressé et amélioré mon matériel, mes techniques de prises de vue, mon système de retouche et mon organisation.

Mais j’ai surtout développé mon œil de photographe spécialisé.

Aujourd’hui, je travaille en tant que photographe professionnel depuis plusieurs années, et j’ai dû réaliser plus de 1000 reportages sur des biens très différents.

Cela me permet d’avoir un certain recul et un œil critique sur ce qu’est une bonne photo immobilière, une photo qui fait vendre.

Les erreurs que j’ai repérées sont simples à corriger, et si vous faites quelques petits efforts, vous arriverez facilement à améliorer vos photos.

ERREUR N°1

VOUS UTILISEZ ENCORE VOTRE SMARTPHONE

Alors oui je sais, vous avez le dernier smartphone à la mode, avec un capteur 30 millions de pixels, un double objectif, qui filme en 4K et qui contrôle probablement votre vie…

Siri, paragraphe suivant…

Mais je vous arrête tout de suite.

Un smartphone, même dernier cri, ne remplacera pas encore la qualité d’un bon appareil photo.

📌 La première raison est liée à la taille du capteur. Un smartphone possède un capteur très petit, et même si il fait de bonnes photos de vacances, il sera insuffisant pour la qualité et la polyvalence nécessaire à des photos immobilières.

📌 La deuxième raison, c’est l’ouverture de l’angle de l’objectif. Sur un smartphone, vous aurez au mieux un objectif ouvrant à 18mm, et le plus souvent à 24mm. Cela sera insuffisant pour beaucoup de situations.

📌 La dernière raison est liée aux fonctionnalités. Un appareil photo vous apportera du confort dans l’utilisation grâce à des fonctionnalités intéressantes.

D’abord il vous permet de gérer vos paramètres, avec un mode manuel ou semi-manuel, ce qui est beaucoup moins évident, voire impossible, sur un smartphone.

Il gérera aussi le bracketing pour pouvoir réaliser une photo HDR, qui vous sauvera de certaines situations compliquées.

En photographie d’intérieur, vous serez confronté à des situations particulières, comme les forts contrastes, les contre-jours, ou de très faibles luminosités. Avoir un appareil professionnel, taillé pour ça, sera un vrai atout pour des photos réussies.

Alors je vous en conjure, laissez votre smartphone dans votre poche, et utilisez le pour téléphoner !

Promis, Je n’utiliserais plus mon smartphone pour mes photos.

ERREUR N°2

VOUS PRENEZ VOS PHOTOS A LA MAIN

Quel est votre premier réflexe pour prendre une photo ?

Vous portez l’appareil au niveau de vos yeux, pour pouvoir regarder dans le viseur le cadrage de votre photo. C’est naturel.

Même si vous avez un écran, vous avez tendance à approcher l’appareil de vos yeux.

Ce n’est pas grave si le sujet de la photo est de votre taille, comme un être humain

Par contre pour une pièce, ce n’est pas l’idéal.

📸 Vos photos sont prises de trop haut !

Conséquences : Vous déformez les perspectives.

Les verticales de vos photos sont déformées, vous êtes en “plongée”, et vos photos sont prise du haut vers le bas.

Avec des perspectives déformées, vos photos sont naturellement moins harmonieuses.

Normalement, le plafond d’une pièce se situe à environ 2m50. Donc le milieu de la hauteur de la pièce est d’à peu près 1m à 1m20.

C’est la hauteur idéale pour positionner votre appareil.

Si vous placez votre appareil à la bonne hauteur, vous allez gagner en harmonie, en équilibrant les zones de plafond et les zones de sol.

Les verticales seront respectées, et le rendu sera meilleur.

Ce n’est pas évident en comparant deux photos, mais c’est plutôt une histoire de ressenti.

Faites moi confiance sur ce sujet. De bonnes photos harmonieuses et équilibrées seront plus efficaces et plus percutantes.

C’est juré, je ne prendrais plus de photos à la main

ERREUR N°3

VOUS NE RANGEZ PAS ASSEZ

Alors je vous entend d’ici…

Ce n’est pas vrai, je range toujours et je fais attention aux détails.

Et pourtant, même si pas mal d’entre vous font attention au rangement des pièces, je vois encore beaucoup trop de photos avec des pièces mal rangées et peu mises en valeur.

Sur de nombreuses photos, je vois par exemple, négligemment posé sur la table du salon, les propres affaires du négociateur.

J’ai pu voir aussi des photos avec du linge en train de sécher sur les terrasses, ou de la vaisselle dans l’évier. Et j’ai même vu pire, croyez moi.

Ce sont des petites choses qui jouent sur l’émotion de vos photos.

N’oubliez pas que les photos d’un bien sont souvent le premier contact de vos clients avec ce bien. Ce sont les premiers éléments qu’il voit.

Donc les photos d’une annonce sont la “première impression” que vont se faire vos clients à propos de ce mandat.

Et comme vous le savez, “la première impression est toujours la bonne”, et “vous n’avez pas deux fois la possibilité de faire une bonne première impression”.

Le rangement et la préparation de pièces sont très important.

Tout simplement, parce qu’une pièce bien rangée va mettre le lecteur dans un bon état d’esprit, alors qu’une pièce en pagaille va transmettre une mauvaise émotion.

Il faut donc soigner vos images et l’émotion qu’elles dégagent, pour arriver à mettre votre client potentiel dans un bon état d’esprit. Ce qui vous facilitera grandement le travail par la suite.

Si vous lui transmettez des “ondes” négatives, et une mauvaise sensation, il aura une image négative du bien, et il faudra un gros travail de persuasion pour arriver à programmer une visite, et de nombreuses explications pour qu’il ait une éventuelle envie d’achat.

L’idée, c’est de valoriser au mieux le bien, et de ne surtout pas desservir le mandat à cause d’une pièce mal rangée.

Prenez le temps qu’il faut pour préparer vos photos. Faites le tour du bien, et ranger tout ce que vous pouvez ranger.

Globalement, si vous hésitez à retirer quelque chose de votre photo, c’est qu’il faut le retirer.

J’ai compris, je ne prendrais plus de photos d’une pièce mal rangée

ERREUR N°4

VOUS NE GÉREZ PAS LES FORTS CONTRASTES

Vous êtes en reportage pour un super bien, vous avez le bon équipement, vous avez préparé et rangé la pièce, et vous avez parfaitement placé votre appareil…

Bref, vous avez évité les 3 erreurs dont nous avons déjà parlé.

Mais vous rencontrez sur cette photo une problématique majeure de la photographie immobilière, à savoir la gestion des doubles expositions ou des forts contrastes.

Ici on va parler d’un problème technique.

Et même si vous portez toute l’attention nécessaire à vos photos, si vous ne savez pas techniquement comment gérer cette situation, vous aurez quelques ratés.

C’est un problème courant

Cette situation intervient lorsque vous prenez une photo d’une pièce qui a une vue sur l’extérieur (grande fenêtre ou baie vitrée).

Le problème qui se pose vient du fait que la luminosité dans la pièce et celle de l’extérieur sont très différentes. Vous devez gérer un contraste très fort entre la zone intérieure et la zone extérieure.

Si vous choisissez la bonne exposition pour la vue extérieur, votre zone intérieur sera très sombre et sous-exposée.

Au contraire, si vous choisissez la bonne exposition pour l’intérieur de la pièce, votre zone extérieur, la vue, sera trop claire et surexposée.

Et si vous laissez le choix à votre appareil, il choisira souvent la seconde solution, parce qu’il calculera la bonne exposition pour les objets les plus proches de lui.

Donc, on a dans la plupart des cas, des photos avec des vues complètement cramées, trop claires et complètement blanche.

Mais bien souvent, l’atout principal d’une pièce, c’est sa vue.

Avec ce genre de photos, vous perdez cette mise en valeur qui est pourtant un vrai plus.

Alors comment gérer cette situation ?

Idéalement, il faudrait prendre une photo avec deux expositions différentes (doubles expositions), une qui soit correcte pour l’intérieur de la pièce et une exposition différente pour l’extérieur.

Mais bien entendu, ce n’est pas possible de montrer 2 photos à vos clients.

Il existe plusieurs solutions pour contrer ce problème.

La plus simple à utiliser, c’est la création d’un HDR.

Un HDR est une image avec une exposition étendue (High Dynamic Range), qui va équilibrer les zones différentes de votre photo.

Pour faire un HDR, on prend plusieurs photos à des expositions différentes, puis on les fusionnent en une seule photo finale.

Il y a plusieurs manières de réaliser un HDR.

Mais restons simple pour aujourd’hui…

Si vous avez du matériel adapté (un bon appareil pour la photo d’intérieur), il aura très probablement une fonction HDR intégrée.

Ce qui vous permet de prendre automatiquement plusieurs photos et de les fusionner lors d’une seule prise de vue.

Vous aurez une photo plus équilibrée et de meilleure qualité qu’avec une photo traditionnelle.

Je vous invite donc à lire la notice ou à vous plonger dans les paramètres de votre appareil pour trouver ce fameux HDR, et à faire quelques essais pour réaliser ce type de photos.

Et vous verrez, ce n’est pas si compliqué.
Et si vous avez besoin d’aide, j’ai une formation spécifique au HDR sur Image Académie. Soyez attentif ou inscrivez-vous à la newsletter pour savoir lorsque les inscriptions seront ouvertes 😉

Entendu, je ne prendrai plus de photos à fort contraste sans tester le HDR

ERREUR N°5

VOUS ALLEZ TROP VITE, ET OUBLIEZ LES FONDAMENTAUX

Vous êtes chez le client pour un premier contact et voir le bien, et là, le courant passe bien.

Votre client est prêt à vous signer un mandat immédiatement. Vous préparez les papiers, vous discutez encore et arrivez à signer un mandat le jour même.

Alors tant que vous êtes là, et comme vous avez promis de mettre en ligne l’annonce très rapidement, ça vaudrait le coup de prendre les photos tout de suite.

Comme ça, pas besoin de revenir, et en plus, dès que vous rentrerez au bureau, vous écrirez le texte. L’annonce sera en ligne demain !

Je vous comprend

🚀 Vous avez beaucoup d’autres choses à faire et si vous pouvez gagner du temps, c’est un réel bénéfice pour vous.

Alors pour cette fois, vous prenez les photos de la maison telle qu’elle est, à la main, avec votre smartphone. Après tout il est suffisamment performant !

Et puis si les photos ne sont pas bonnes, vous reviendrez en faire avec votre appareil pro.

Mais bien sûr, si vous faites les photos aujourd’hui, vous ne reviendrez pas.

Ça y est, vous avez oublié vos bonnes résolutions et mes conseils…

Vous avez pourtant juré ne plus faire toutes ces erreurs.

Si si, vous avez juré, rappelez vous.

Soyez professionnel !

Je sais que ce n’est pas facile de dire à votre client que vous allez revenir faire de bonnes photos.

Que pour faire de bonnes photos, il faudrait qu’il range un peu sa maison, et qu’il déplace quelques petites choses.

Que leur annonce ne sera en ligne que dans quelques jours.

Et pourtant, si vous expliquez l’impact et l’intérêt de bonnes photos, et si vous expliquez pourquoi vous reviendrez dans de meilleures conditions (meilleure lumière), dans la plupart des cas vos clients l’entendront.

Peut être même que votre professionnalisme sera apprécié.

Par contre, si vous sortez votre smartphone pour faire des photos que vos clients auraient pu faire eux… Je peux vous l’assurer, votre image de professionnel sera un peu écorchée.

Alors gardez à l’esprit que de bonnes photos sont très importantes.

Gardez à l’esprit que vos clients apprécieront votre prise en charge professionnelle.

Gardez à l’esprit qu’avec de bonnes photos, vous vendrez mieux et plus vite.

J’ai compris, je ne prendrais plus de photos dans l’urgence et sans penser à leur importance.

ET SI ON PASSAIT UN ACCORD?

Alors je vous propose que tous les deux, on passe un accord.

A partir de maintenant, vous vous engagez solennellement à améliorer vos photos, en évitant ces 5 erreurs.

  • Plus de photos au smartphone
  • Plus de photos prises de trop haut
  • Plus de photos sans rangement et préparation
  • Plus de photos à fort contrastes
  • Plus de photos vite faites et mal faites

De mon côté, je m’engage à continuer à faire vivre ce site et à vous donner encore plus de conseils.

C’est un bon deal non ? Gagnant-gagnant !

Ok alors on est bon, la checklist est validée, et vous avez promis de ne plus faire ces 5 erreurs qui desservent la qualité et l’impact de vos photos.

En mettant en pratique ces conseils et en arrêtant vos mauvaises habitudes, vous êtes déjà en train d’améliorer vos photos.

C’est une excellente nouvelle !

Qu’en pensez vous ?

Et de mon côté, j’attends votre avis sur ces quelques conseils.

Je veux absolument avoir votre retour sur ces pratiques simples et concrètes.

Et le plus simple, c’est de laisser un commentaire sur cet article.

A très vite,

Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *