fbpx

Vous connaissez probablement ce moment frustrant

Vous venez de rentrer d’un reportage photo pour un client, et vous avez copié vos photos sur votre ordinateur. Il est temps de les passer en revu pour sélectionner les photos qui vont valoriser votre annonce et votre mandat. 

A ce niveau là, vous êtes en général dans un état d’esprit plutôt positif.

Et là, c’est la frustration et la colère, parce que dans le lot, vous avez des photos ratées. Vous vous attendiez à une superbe série de photos, et au final, le rendu sur votre écran n’est pas génial.

Cette photo est un peu flou, les couleurs de celle-ci sont étranges, cette photo est tordue, celle là n’est pas aussi belle que sur l’écran de l’appareil…

Bref, la “promesse” de mise en valeur n’est pas là.

Je sais, c’est énervant.

D’autant plus que sur place, vous avez fait attention. Vous avez “travaillé” vos prises de vue, et appliqué tous les conseils (précieux) que je vous donne au travers de ce blog ou de mes vidéos

Vous devriez avoir des photos parfaites et super efficaces.

La déception est grande, et la frustration monte…

Vous êtes à deux doigts de tout envoyer balader côté photos.

Ça ne sert à rien de prendre le temps de se former.
Ça ne sert à rien d’avoir du bon matériel.
Ça ne sert à rien de s’investir.
Pour ce résultat là.

… RROGNTUDJÛ !!!! comme dirait prunelle

Mais soyons professionnel, et prenons un peu de recul !

Et prendre conscience de ces 2 vérités :

  1. Nous faisons tous face à des erreurs. Même les plus grands. Même les experts.
  2. Cela arrivera encore.

Alors, il faut savoir rebondir !

Pourquoi ?

Parce que lorsqu’on rencontre un échec – on ne perd pas – on apprend ! 

L’apprentissage humain est ainsi fait. On apprend de ses erreurs et moins de ses réussites.

Être magnanime avec soi même, et réaliste sur ses erreurs, est pour moi le meilleur moyen de progresser, si on prend le temps de les analyser.

Et c’est ce que je vous propose de faire aujourd’hui.
Apprendre de MES erreurs.

Je vous propose de voir ensemble 5 photos ratés significatives, leurs causes, et les leçons à en tirer. Bien sûr, sur la quantité de reportages réalisés, j’ai bien d’autres photos ratées. Mais j’ai sélectionné ici 5 “causes” typiques de ratés pour en parler avec vous et analyser tout ça.

Et en tirer des leçons pour progresser !

Allez, c’est parti !

1ere ERREUR

Les reflets

Cette photo a été prise à Sainte Maxime, dans une résidence de vacance, pour une location estivale.

Tout allait bien dans mon viseur. Tout semblait ok, mais lorsque j’ai déclenché, je me suis aperçu de la présence de ces reflets très gênants sur la canapé.

Ce genre de reflets est dû à des poussières sur mon objectif.

La lumière était assez directe et forte. Et lorsque les rayon lumineux rencontrent la poussière posée sur votre objectif, il peut en résulter l’apparition de ce genre d’artefact sur la photo.

Ici, j’ai tout simplement oublié de nettoyer mon objectif avant la prise de vue. Je le fais machinalement à chaque reportage. Sauf sur celui ci apparemment. Ce qui explique cette superbe erreur. 

Heureusement, je contrôle chaque photo sur l’écran avant de passer à la suivante. Je m’en suis très vite rendu compte, et j’ai pu arranger ça avec un petit coup de chiffon sur mon objectif.

2e ERREUR

Le Flou

Cette photo vient d’un reportage fait à Saint Raphael pour une maison à la vente.

Et comme vous pouvez le voir, la photo est complètement floue.

L’erreur vient ici de l’appareil photo et de l’autofocus. Il fonctionne très bien dans 95% des cas. Mais parfois, il arrive qu’il fasse la mise au point sur mauvais élément. Ou que quelque chose le gêne. Comme de la poussière sur l’objectif, ce qui lui fait faire la mise au point sur la poussière plutôt que sur la scène.

Je vous l’accorde, cette photo n’était pas intéressante… 

Mais lorsque je fais mon reportage, je prend de nombreuses photos, même à partir d’angles imprévus. Parce que parfois j’ai de bonnes surprises de retour sur l’ordinateur, et il m’arrive de garder certaines photos prises à la volée. 

Mais ici, j’ai été trop vite. Je n’ai pas vérifié la mise au point avant le déclenchement. 

Quoi qu’il en soit, je n’aurais pas gardé cette photo, parce que le cadrage est peu valorisant.

Mais je voulais vous montrer que ça m’arrive d’avoir des photos floues sur mes reportages. C’est pour ça que je prend souvent plusieurs prises de vues, et que je contrôle mes photos sur l’écran avant de passer aux suivantes. 

3e ERREUR

Mauvais cadrage

Ce reportage a été réalisé à Trans En Provence pour une maison contemporaine à la vente.

Et ici l’erreur vient de moi.

Sur place, lors du reportage, ce couloir tout aménagé de placards était super intéressant graphiquement. Tout au bout, on a une porte fenêtre lumineuse, et les matériaux utilisés sont très qualitatifs.

Sur le moment, cela m’a semblé une bonne idée de faire une photo de ce couloir particulier.

J’ai voulu une photo un peu graphique, en jouant sur la symétrie.

Mais le cadrage n’est pas bon. Au lieu de valoriser le couloir, je trouve que ce point de vue crée une profondeur trop importante, et un effet d’enfermement et d’étroitesse.

Alors qu’en vraie, ce n’est pas le cas. Mauvais cadrage, et mauvais angle (trop ouvert) de mon objectif.

Heureusement, j’ai réalisé d’autres photos de ce couloir, avec des points de vus différents, et j’ai pu donner au client une photo valorisante.

Là encore, je prend souvent plusieurs points de vue d’un même sujet pour pouvoir choisir ensuite sur l’ordinateur. Ce n’est pas une photo habituelle, donc sur place, j’ai préféré assurer le coup avec d’autres prises de vue… et j’ai eu raison finalement…

4e ERREUR

Filtre Polarisant mal positionné

Ce reportage a été fait à Agay, dans la région de Saint Raphael, pour une location estivale avec une vue mer imprenable !

Ici encore, ce n’est pas une photo que j’ai livrée, car le cadrage était meilleur d’un autre point de vue. Mais elle illustre une belle erreur sur le ciel, avec une zone très foncée au centre, et très claire sur les côtés de l’image.

Cela est dû à mon filtre polarisant. 

J’utilise en effet un filtre polarisant pour gérer les reflets et la lumière en intérieur comme en extérieur. Il est toujours monté sur mon objectif, et je contrôle l’image à chaque fois…. Sauf ici apparement.

Le filtre polarisant, se gère en le faisant tourner. Dans certaines positions, il filtre certains rayon, et en tournant, on change les rayons lumineux filtrés. Il arrive parfois qu’il crée ce genre de problème sur un ciel bleu, lorsqu’il est “mal” positionné.

Je n’ai pas bien vérifié le ciel lors de la prise de vue, et voilà le résultat.

J’aurais dû contrôler le ciel au déclenchement, et la photo en détails ensuite. 

Changer la position de mon filtre, et refaire la photo.

Mais comme je savais déjà que je ne livrerais pas la photo, j’ai laissé tel quel. pour me concentrer ailleurs.

5e ERREUR

Les Imprévus

Celle là est une de mes préférée.

Elle a été prise à Draguignan, pour une maison à la vente.

Ce jour là, j’ai bataillé avec 2 gentils chiens très joueurs, qui s’invitaient à chaque photo. Je devais gérer les deux bestioles en les éloignant de mes prises de vue, tout en gérant mon cadrage et mes réglages… Pas simple !

Donc, lancé de jouets, appels et caresses pour sortir les chiens du champ…

Au bout d’un moment, ils se sont séparés… Le premier est resté dans la maison, et le second est sorti jouer dehors. Et là, j’ai vraiment eu du mal…

Sur cette photo, le premier chien est dans la cuisine, derrière le meuble, d’où il envoyait toutes les gamelles et paquets de nourriture qu’on peut voir à gauche… 

Je rangeait les éléments, et le temps que je retourne déclencher la photo, il balançait tout à nouveau dans le champ.

J’étais un peu en mode Gandalf…  » VOUS NE PASSEREZ PAS » et je me suis obstiné.

Je pense qu’il s’amusait beaucoup plus que moi…

Et bien sûr pendant ce temps, son frère prenait la pause sur la terrasse pour être sur la photo (à droite)…

Je vous jure que j’ai galéré un max… pour obtenir une photo correcte… Mais j’ai finalement réussi ! 

Même si au final, et avec du recul, j’aurais pu faire plus vite…

CADEAU

Une dernière pour la route !

La dernière photo est aussi assez marrante. Je l’ai prise à Lorgues pour une maison à la location.

Une superbe vue avec la piscine à débordement à mettre en valeur.

Mais le soleil était pile poil en face du meilleur point de vue. Et souvent, pour ne pas l’avoir sur la photo et éviter les contres jours, j’essaie de le cacher avec ma main ou un élément, afin d’éviter les reflets trop directs.

Bien sûr, normalement, je cadre la photo avec mon bras hors champ…

Mais là, j’ai glissé en prenant la photo, et j’ai levé l’appareil au moment du déclenchement. 

Et ce qui est normalement hors champs est en plein dans le cadre…

Evidemment, j’ai refait une seconde photo, sans que rien n’y paraisse 😉

On est professionnel ou pas ?

Quelles sont les leçons à en tirer ?

Plusieurs conseils pour pallier à ce genre de problèmes sur vos reportages.

Le premier, c’est de relativiser et d’accepter le fait de faire des erreurs. Nous ne sommes pas des machines, nous devons nous adapter constamment, nouvelles conditions, environnement, lumières différentes, etc…

Au même titre que tout le monde, vous ferez des erreurs, et vous aurez vous aussi des photos ratées. Et rassurez vous, ce n’est pas grave !

Il faut l’intégrer, et le savoir. Et cela vous amènera à faire plus de photos que prévues ou d’essayer d’autres prises de vues pour pallier à ce genre de problèmes.

Le second conseil, c’est de contrôler ses photos sur l’écran de l’appareil, avant de passer à la prise de vue suivante. Vérifier que la photo soit nette, correctement exposée, et qu’il n’y ai pas de reflets ou d’élément gênant sur la photo. Si tout est bon, on passe à la photo suivante. Sinon, on refait la prise de vue.

Prenez aussi plus de photos que prévues. Recommencer certaines prises de vue, si vous avez le moindre doute. Multipliez les angles et les cadrages pour pallier aux erreurs potentielles. Anticipez !

Enfin, connaissez et maîtrisez votre matériel. Lorsque vous connaîtrez les limites et les défauts de votre appareil, vous arriverez à éviter certains écueils et à contourner les problèmes. 

C’est le cas de mon filtre polarisant par exemple. Il est super intéressant sur 90% des photos, mais par contre certaines fois, il peut créer un ciel bizarre. C’est comme ça. Je le sais, et je vérifie ce point à chaque photo d’extérieur pour éviter cela.

Donc il faut pratiquer au maximum et faire beaucoup de photos pour apprendre à se servir au mieux de son matériel.

Et dernier conseil, demandez aux maîtres d’enfermer leurs animaux lors des prises de vue, parce que sinon, c’est du sport 😉

ACCEPTEZ VOS ERREURS POUR PROGRESSER

Je suis persuadé que faire face à ses erreurs et à ses défauts, les analyser et les corriger,  permet de progresser. C’est comme cela que l’on s’améliore. Corriger ses points faibles est le meilleur moyen d’avancer et surtout d’aller plus loin que prévu. 

C’est d’ailleurs exactement ce que dit le Coach David Laillier, dans la dernière vidéo du copain Cédric Laporte. Je suis tout à fait d’accord avec leurs propos. 

Alors si vous avez quelques minutes, allez voir cette vidéo « Les conseils d’un coach international aux pros de l’immobilier« , c’est super intéressant !

A très vite,

Olivier

Category
Tags

No responses yet

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *