ouverture et profondeur de champ
Améliorer vos photos

Réglages : L’ouverture et la profondeur de champ

À quoi sert l’ouverture ? comment fonctionne-t-elle ? quelle incidence a cette valeur sur la photo ? et comment s’en servir au mieux en photo d’intérieur ?

L’ouverture est l’un des 3 réglages qui contrôle l’exposition de votre photo, avec l’ISO et le TEMPS DE POSE. Apprendre à l’utiliser et la régler devient vite capital en photographie.

En photographie artistique, elle est vraiment très utile pour créer certains effets. En photographie d’intérieur ou immobilière, elle nous servira à gérer la lumière et la netteté de l’image sur tous les plans.

Et ça tombe bien, c’est le sujet du jour.

Alors voyons tout ça en détails !

ETAPE 1
COMPRENDRE L’OUVERTURE

L’ouverture, qu’est ce que c’est ?

Votre objectif a un diaphragme. C’est une partie mécanique qui va définir la taille du trou au centre de votre objectif. 

C’est comme l’iris de votre œil.

Il peut s’ouvrir plus ou moins en fonction de la quantité de lumière que vous voulez faire passer. C’est un peu la taille du tuyau dans lequel passera la lumière pour atteindre le capteur. 

L’ouverture, se mesure en millimètres, et cette valeur correspond tout simplement à la taille du trou du diaphragme.

Les valeurs possibles sont en général : f2 – f2.8 – F4 – F5.6 – F8 – F11 – F16 – F22. Même si certains objectifs peuvent proposer des valeurs intermédiaires.

Son échelle de valeurs a été définie selon une règle simple : Chaque niveau de l’échelle multiplie ou divise par deux la surface de l’ouverture. Une ouverture de f/2.8 sera deux fois plus grande qu’une ouverture de f/4. Une ouverture de f/11 sera deux fois plus petite qu’une ouverture de f/8.

Mais attention

Cette valeur s’exprime en fraction. Et donc la taille de l’ouverture est inverse du nombre. En bref, plus le nombre est grand, plus l’ouverture est petite. Par exemple f/2 est une plus grande ouverture que f/11. 

C’est comme ça, faudra vous y faire.

La plupart des objectifs proposent des ouvertures allant de f/3.5 à f/22. Les objectifs plus haut de gamme peuvent aller plus loin avec des ouvertures à f/2 ou f/1.4. Ce sont des objectifs très « lumineux ».

ETAPE 2
COMPRENDRE LA PROFONDEUR DE CHAMP

Quelle incidence sur la photo ?

Alors là, on va rajouter une couche, avec la notion de “Profondeur de champ”.

Pour aujourd’hui (on en reparlera si vous êtes sages), la profondeur de champ, c’est la zone de netteté d’une image.

Pour comprendre, il faut penser l’image en terme de profondeur et de plans. Une image est en effet composée de différents plans, situés à des distances différentes depuis l’objectif.

Votre objectif représente le plan zéro, puis ensuite vous aurez différents plans (premier plan, deuxième plan Troisième plan, etc…)  jusqu’à l’infini sur certaines photos.

Pour mieux comprendre, prenons l’exemple de cette photo.

Ici les plans seraient :

  • Premier plan : Le lit et les coussins
  • Deuxième plan : La porte de la salle de bain, le fauteuil et la lampe de chevet (à droite)
  • Troisième plan : Le jardin
  • Quatrième plan : Les Arbres
  • Dernier plan à l’infini : La mer

Sur ce découpage de plans, imaginez une zone, plus ou moins profonde, dans laquelle les éléments seraient nets. Tout ce qui serait avant cette zone, ou après cette zone, serait flou. Cette  “zone de netteté”, c’est notre profondeur de champ.

Et bien en photographie, vous avez la main sur cette profondeur de champ, grâce à la valeur de l’ouverture que vous allez choisir.

Sur notre image plus haut, tous les plans sont nets. La profondeur de champ est donc très grande.

formation photo immobilier

Sur cette autre exemple, le premier plan est net (le photographe), et les arrières plans sont flous.

Et sur ce dernier exemple, le premier plan et l’arrière plan sont flous. Ce n’est que le deuxième plan (la femme) qui est net.

Sur votre appareil, c’est l’ouverture qui détermine la profondeur de champ.

Plus l’ouverture sera grande (donc de petites valeurs de f), et plus la profondeur de champ sera courte. Et le résultat sera comme sur les photos 2 et 3, où vous obtenez un joli flou en arrière plan.

Et inversement, plus l’ouverture sera fermée (donc de grandes valeurs de f), plus la zone de netteté sera profonde. L’image peut alors être nette jusqu’à l’infini, comme sur notre première photo.

ETAPE 3
RÉGLER L’OUVERTURE

Comment régler l’ouverture pour une photo d’intérieur ?

En immobilier, on va faire simple.

On a besoin d’une image nette de zéro à l’infini. On veut que tous les plans soient nets depuis les éléments de la pièce, jusqu’aux paysages lointains de la vue à travers la fenêtre.

Et pour cela, nous devons arriver à créer une profondeur de champ infinie ou, en tout cas très grande (très profonde). Comme sur l’image ci-contre où tous les plans sont nets

Donc si vous m’avez suivi, vous avez compris qu’il faut une petite ouverture, et donc une grande valeur de f.

Parions sur f22, le maximum de votre objectif.

Dans l’idéal oui, il suffirait de régler votre appareil comme cela.

Mais en réalité, ce n’est pas si simple.

Parce que si on ferme l’ouverture au maximum, on va vraiment réduire la quantité de lumière qui va entrer dans l’appareil. 

Et en photo d’intérieur, on aura besoin de lumière, parce que les conditions seront souvent difficiles et la luminosité plutôt faible. Certaines pièces seront même très sombres et manqueront cruellement de lumière.

Donc on ne peut pas se permettre de fermer notre objectif au maximum. Sous peine de photos sous exposées.

Alors comment faire ?

Nous allons devoir faire un compromis entre une bonne zone de netteté, et une ouverture suffisante pour avoir de la lumière.

Le réglage de base, c’est de partir sur une valeur moyenne de l’objectif. En général f/11. Et on va varier un petit peu l’ouverture en fonction des pièces et de la vue.

👉 Si la pièce est peu lumineuse, on pourra réduire un peu la valeur (ouvrir un peu plus) en passant à f/8 par exemple.

On perdra de la profondeur de netteté, mais en général les pièces qui nécessitent ces réglages n’ont pas une vue intéressante ou pas de vue du tout. Donc pas besoin d’une profondeur de champ trop grande.

👉 Par contre, sur les pièces plus lumineuses (grandes fenêtres ou baies vitrées), la vue sera importante. On reviendra alors à des valeurs moyennes autour de f/11. Pour que le paysage et la vue soient nets.

ETAPE 4
PRATIQUER

Pour aller plus loin

Bien sûr, tout cela dépendra aussi des autres paramètres de votre appareil. Et lorsque vous aurez appris à gérer les différents réglages, vous serez aussi plus à l’aise avec la profondeur de champ.

En attendant, pour comprendre et apprendre à utiliser la profondeur de champs, et bien pratiquez.

Regardez sur votre objectif, et faites attention aux valeurs que vous pouvez choisir pour l’ouverture. Faites quelques essais de photographies avec des valeurs extrêmes. Puis comparer les résultats.

Essayez de réaliser des photos avec différents  “plans” et regardez l’incidence de l’ouverture sur la zone de netteté et la zone de flou. Attention aussi à quel endroit de l’image vous faites la mise au point. 

Vous apprendrez vite à utiliser cet outil photographique dans vos compositions. Comme pour tout, en photographie, vous comprendrez et intégrerez cette notion en pratiquant un maximum.

Cela vous permettra d’être beaucoup plus à l’aise sur vos photos d’intérieur.

Alors à vos appareils.

Et si vous avez besoin d’aide, ou de conseils, inscrivez vous à notre club immo photo et au groupe Facebook. Vous pourrez poster vos photos, et échanger sur ces notions. Et sur d’autres sujets.

À très vite,
Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *